Rechercher dans ce blog

jeudi 3 octobre 2013


         DISCO & FILMS DE GENRE / PIERRE BACHELET  " GWENDOLINE  - le combat "  (1984 ) :  http://muzofon.com/search/pierre%20bachelet%20le%20combat    Tout le monde se souvient d' Emmanuelle , film culte des seventies  ( on se demande pourquoi vu l'ennui mortel qui ressort  de ce film ...) . On se souvient moins de Gwendoline, autre  héroïne à laquelle  le réalisateur Just Jaeckin consacre un film en 1984  :   Inspirée d 'une bande dessinée érotique , le scénario de Gwendoline louche aussi du côté des " Aventuriers de l'arche perdue "  , immense succès de l'année 81 .
Pour simplifier le scénario , on pourrait résumer le film à  un croisement entre Emmanuelle et Indiana Jones , soit un mélange d'érotisme soft et d'aventures mystérieuses ... Mais Just Jaeckin ne possède pas le budget de Steven Spielberg  pour réaliser son film . Ce qui donne à l'œuvre  une touche indéniablement kitsch (  crocodile en carton pâte et décors au rabais )... 
Cependant ce manque de moyens  ne nuit absolument pas au charme de Gwendoline, qui contrairement à Emmanuelle, n'est pas ennuyeux une seconde ...  
 De plus , face aux Américains Brent Huff  et Tawny Kitaen , le film bénéficie d'une "French Touch"  rafraichissante avec la présence des actrices Bernadette Lafont &  Zabou  Breitman et du vétéran du boulevard , Jean Rougerie . 
  Un casting involontairement " à côté de la plaque " mais qui évite au film d'être rangé du côté des nanars irregardables . Bien au contraire , on passe un excellent moment avec les prestations de B.Lafont en reine Amazone frappadingue  et de Zabou , en domestique nunuche ...
Pour la musique , Jaeckin fait encore appel à Pierre Bachelet qui compose là une superbe bande originale entre ballades mélancoliques, opéra moderne , exotisme et ... disco avec ce titre " le combat " qui sonne très " années 80  " pendant les 30 premières secondes , puis renoue brusquement avec le bon  vieux disco des  70 's , en employant clapping et violons  , très datés pour l'année  84 !   extraits      

3 commentaires:

  1. c'est vrai que c'est étonnant, cette scène dans des tenues assez futuristes sur une musique dépassée pour l'époque... j'aime bien le morceau mais dommage qu'il ne démarre jamais vraiment (la faute à la grosse caisse...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et puis l'intro est trop longue et le titre trop court pour démarrer vraiment !

      Supprimer