Rechercher dans ce blog

vendredi 26 août 2016

( ci - dessous : Donna Summer & Friends : Twiggy , Debralee Scott & Pat Ast )  
A DONNA SUMMER PRODUCTION  :   TWIGGY  " MY BABY DON' T CALL ME BABY "  (1979 ) :   http://tempfile.ru/file/3043698  & " ANGELS NEVER SLEEP AT NIGHT " :  http://tempfile.ru/file/3043693        D'origine modeste , Lesley Hornby est née dans la banlieue londonienne . A seize ans elle est repérée dans un salon de coiffure et devient le mannequin le plus célèbre des sixties , sous son surnom d'enfance : Twiggy ( Brindille ). Elle lance ainsi la tendance des mannequins " maigres" aux formes androgynes , alors que la mode étaient aux formes féminines avantageuses . Après avoir été une figure de proue du Swinging London  durant quatre ans , et ne voulant pas  " servir  de cintre " toute sa vie  , elle quitte le monde de la mode et déménage à Los Angeles en 1979 .    Une fois installée dans la cité des anges , elle sympathise avec Donna Summer et son nouvel époux , Bruce Sudano . Ceux -ci cherchent alors à cette période , à diversifier leurs activités  et ils lui  proposent d'enregistrer un album .   Le LP est co-produit  par Juergen Koppers , fidèle bras droit de Giorgio Moroder , avec la contribution de Bruce Sudano & Pete Bellote .  Un constat évident s'impose : Twiggy n'est pas une grande chanteuse  et " My Baby  Don 't  Call me  Baby "   aurait pu  tout à fait être interprété par Donna Summer en 1979 . Si la plupart des pistes font office de remplissage , entre pop-rock et country , " Angels Never Sleep at Night " se détache aussi  et fait beaucoup penser aux titres enregistrés par Madleen Kane  avec Moroder  , deux ans plus tard.  Il faudra attendre 2007 , pour voir ces inédits qui auront dormi près de 30 ans sortir sous forme d'un cd élaboré à la va-vite  ( on remarquera le lettrage copié -collé du " Confession on a Dance Floor " de Madonna ). En matière d'inédits produit par Summer & Koppers , on ne pourra que regretter que ce ne soit pas plutôt le travail fait avec le groupe SUNSHINE ( le groupe composé par les soeurs de Donna Summer )  qui soit sorti des archives ...  En effet , l 'album  " Watching Daddy  Dance " retiré à la dernière minute par Casablanca Records , laissait augurer le meilleur en matière de " Munich Sound " , avec cette fois la contribution de vraies chanteuses élevées au Gospel . La sortie de  cet opus est donc depuis presque 40 ans ( ! ) restée lettre morte . En 1978 ,  Donna Summer fait une dédicace durant son " Live & More " pour Sunshine : " Bonne chance avec "Watching Daddy Dance "  , puis un an plus tard , on peut lire sur le disque " Bad Girls "   :  "Courage les filles , ça ne prendra plus beaucoup de temps ..."             Mais rien n'y fera   . Malgré l'aura de sa prestigieuse productrice et marraine , Sunshine restera une formation de l'ombre dont le seul titre connu sera " Take it to the Zoo " sur la bande originale du film disco " Thank God it's Friday " .

INTERVIEW STUDIO  DONNA SUMMER  & SISTERS  ( 1978 ) :    http://www32.zippyshare.com/v/v26Goqry/file.html

8 commentaires:

  1. merci pour cette découverte et ces infos, mister Alex ! Le lp de Twiggy m'a moi aussi moyennement convaincu. Il est inégal, à côté du bon disco, on a comme tu dis du rock/country qui ne sert pas à grand chose et semble venir de nulle part. Ca donne un côté bancal à l'ensemble.
    Pour Sunshine, tu as dû voir comme moi que peu de forums en parlent sur le net, cet opus semble complètement oublié et les fans ont baissé les bras : il faut se résigner, le lp ne sortira jamais... Soit disant Casablanca l'a retiré car il y avait trop de disco sur le marché, ça me paraît étrange comme excuse... peut être qu'ils voyaient d'un mauvais oeil Donna étendre ses activités et pensaient qu'elle allait prendre son indépendance ? Ou bien pensaient ils que Sunshine pouvait lui faire de l'ombre ? Ou alors effectivement le marché était saturé, beaucoup d'albums au son de "Munich" par l'équipe de Moroder sortaient, et peut être que ces lp n'avaient qu'un succès confidentiel, comme Stainless Steal ou Rena Mason...alors Casablanca n'a pas voulu d'un autre potentiel semi échec... A vrai dire si le lp de Sunshine était effectivement finalisé, je me demande pourquoi Moroder, aujourd'hui, ne nous le ressort pas...a-t-il les droits ? C'est la question... autant, il n'existe même plus aucune copie du disque et des enregistrements.
    Penses-tu que Donna elle même a enregistré des titres disco qui ont été mis de côté ? Je pense que c'est probable, vu tout ce que Moroder et son équipe composaient à l'époque, il doit y avoir des chutes, que ce soit de Donna ou d'autres comme Sunshine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste , mister julian ... Une histoire à la base de marché saturé par le disco , mais on peut s'étonner alors de voir la Casablanca continuer à sortir beaucoup de productions médiocres ( y compris celles du pourtant talentueux Paul Jabara avec des titres aussi inutiles qu'ennuyeux à mourir - voir ses 3 duos avec Donna Summer ). A mon avis , c'était un moyen de faire pression sur Donna qui s'échappait doucement et s'émancipait ... ( elle avait une grande admiration pour Neil Bogart , mais il y avait aussi un manque de compréhension et en 79 , la "rupture " était déjà consommé : il voulait (entre autre ) donner à Cher , le titre " Bad Girls " dans lequel elle s'était investie à fond ... Ce qu'elle a refusé tout net . Sinon oui , je pense qu'il doit y avoir beaucoup de " trésors cachés " pour Donna et pour le " munich sound "... Gardons espoir , qu'il ressortent un jour. Moroder ne veut peut -être pas sortir toutes ses cartes en même temps ( ce qui expliquerait la sortie au compte -goutte de ces titres " oubliés "... )

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. exact mister Alex... j'avais lu aussi que Donna avait destiné "Hot Stuff" à Cher...était ce vraiment sa volonté de lui offrir ce titre, ou bien était-ce celle de Bogart ?
      Ps : en ce qui concerne ABBA, je crois qu'on a eu droit à toutes leurs démos et titres non publiés. J'ai récemment découvert tout ça, "Just like that", "Rubber ball man", "Crying over you"... c'est bien sympa !

      Supprimer
    4. Mystère pour " hot stuff " ( elle n'en parle pas dans ses mémoires ...) Pour Abba, Oui effectivement ! " just like that " , par exemple , j'ai beaucoup aimé ...

      Supprimer
  2. ps : en 1980 donc, Donna ne mentionne plus Sunshine sur son lp The wanderer... la période disco s'efface, les enregistrements de Sunshine commencent à être "datés", je pense que Donna avait compris en 1980 que le disque ne verrait pas le jour...

    RépondreSupprimer
  3. Oui tout à fait , en 1980 il est déjà trop tard : la musique a trop évolué pour permettre une sortie de cet opus enregistré en 1978 ... On imagine l'immense déception et l'espoir déçu des soeurs de Donna ... Et sa propre déception , après une promesse faîte et qu'elle n'a pas pu tenir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a dû s'en remettre à Dieu, en 80 lol...

      Supprimer